Document Type

Book Review

Department

Literature (CMC), Modern Languages (CMC)

Publication Date

1987

Abstract

Maryse Condè, l'une des romancières les plus importantes de la littérature antillaise, est un écrivain que passionne l'histoire. Elle en a fourni la preuve avec Segou, oeuvre remarquable qui nous fait revivre une ère mouvementée du passé africain. Elle l'a réaffirmé avec deux courts récits publiés sous le titre Pays Mêlé qui saisissent sur le vif les contradictions de l'histoire contemporaine des Caraibes. Moi, Tituba, sorcière...noire de Salem, son dernier livre, est un projet qui tient du défi: remplir par un travail de création et d'invention un vide de l'histoire. Le livre, nous est-il précisé, est une histoire romanesque,. L'association de ces deux termes n'est pas fortuite. Elle signifie l'existence d'un lien nécessaire entre le matériau (l'histoire) et l'outil (l'écriture) pour qu'émerge une connaissance. A l'histoire officielle qui désarticule, anéantit, Maryse Condé oppose sa chronique romanesque dont le propos est d'organiser, de restaurer une vérité.

Rights Information

Copyright © 1987 by the American Association of Teachers of French

Terms of Use & License Information

Terms of Use for work posted in Scholarship@Claremont.